Notre Histoire

Les débuts

L’histoire du Groupe Alfred Boivin commence en 1947 et ce, de façon bien modeste. C’est cette année-là que M. Alfred Boivin fait l’acquision d’un tout premier camion, un Ford usagé, qui lui sert à transporter divers matériaux pour les cultivateurs de son entourage. À peine deux ans plus tard, il parvient à faire l’achat d’un autre camion; un neuf cette fois-ci. Ce dernier travaille sans relâche pour le transport de sable et de gravier en été puis pour le transport de bois en hiver.

Au fil des ans, l’entrepreneur achète divers équipements lourds afin d’être en mesure d’effectuer des travaux de plus en plus variés. D’autres camions, un chargeur ainsi qu’un bouteur joindront donc les rangs des avoirs de M. Alfred Boivin.

L’expansion

En 1976, M. Alfred Boivin incorpore officiellement son entreprise; Les Entrerpises Alfred Boivin Inc sont nées et l’affaire en est devenue une de famille. En effet, plusieurs des enfants de M. Boivin et de son épouse, Mme Thérèse Lavoie, viennent prêter main forte à leur père au sein de la compagnie.

La fin des années 1980 marque un tournant important pour ce qui allait devenir bientôt le Groupe Alfred Boivin. En 1987, les entreprises Transport Boivin Inc et Dynamitage Forage Boivin Inc sont créées. Elles sont suivies en 1990 par Domaine Saguenay puis en 2001 par Innovation Industrielle Boivin. Les Canalisations RM sont achetées par le groupe en 2002 afin de réaliser des travaux de recyclage et d’assèchement des boues pour Rio Tinto Alcan.

Une histoire de famille

À travers les années, plusieurs personnes se succèdent à la tête du Groupe Alfred Boivin. Dans les décennies 1960, 1970 et 1980, plusieurs des enfants de M. Boivin mettent la main à la pâte au sein de l’entreprise. La fratrie parvient à mettre en place un groupe solide, diversifié et à la hauteur de tous les défis qui leurs sont lancés.

En 2006, Réjean, Gaétan et Guy deviennent les trois propriétaires du groupe. Ensemble, ils travaillent sans relâche afin de poursuivre la mission de leur père. Puis, en 2015, d’autres entreprises du consortium sont partagées entre les trois frères. Réjean, ses enfants Stéphane, Dany et Isabelle ainsi que son neveu Hugues prennent alors les rennes du groupe.

C’est donc une troisième génération qui s’installe à la tête des filiales Boivin. Alfred, pour qui la famille revêtait une importance cruciale, a remporté son pari; mettre sur pied une entreprise forte, reconnue pour l’excellence de son travail et qui, par-dessus tout, a toujours gardé son esprit familial.